Zazie dans le métro, Raymond Queneau

6541059_3535736

Une succession de personnages qui nous emmènent – trop ? – rapidement dans une succession de situations qui se veulent presque loufoques si bien que l’on a souvent du mal à se retrouver, à se poser … J’ai rencontré quelques difficultés à me plonger véritablement dans l’intrigue de cette histoire qui se veut certes originale mais finalement assez … perturbante … Les évènements sont insaisissables et proposent finalement une histoire assez décousue si bien qu’on se demande où l’auteur souhaite en venir. Je n’ai pas vraiment aimé en fin de compte …

Le niveau de langue et les nombreux néologismes m’ont quelque peu déstabilisée … C’est sympathique au début puis on s’en lasse … On se surprend à buter sur les mots, à les reprendre, c’est dommage. Par ailleurs on peut souligner malgré tout que ce niveau de langue singulier employé par Queneau sert très efficacement les personnages, ils deviennent ridiculement drôles, je reste donc assez mitigée sur ce choix de rédaction.

Je suis donc perplexe à la lecture de ce roman que j’imaginais certes ludique mais qui m’a semblé finalement assez superficiel … C’est dommage …

Défi lecture « XXème siècle »

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *