Vongozero, Yana Vagner

 

511Rn6VBZ8L._SX195_ (1)

Avertissement : Ce livre peut provoquer des nuits blanches …

Une épidémie s’abat sur le monde. Les gens meurent par centaine. Les grosses villes de la planète sont placées en quarantaine. Les médias n’émettent plus. Il est temps d’organiser sa survie, de protéger les gens que l’on aime … On va suivre Anna et sa petite famille, parties rejoindre une cabane au bord du lac Vongozero afin de se protéger du virus mortel.

L’auteur ne laisse pas le temps à son lecteur de respirer. Ça se lit vite à l’image des personnages qui fuient pour leur survie. Chaque rencontre, chaque arrêt est un nouveau risque de se faire voler, piller, tuer. C’est prenant comme un bon polar, on ne lâche pas ce livre entraînant.

Le style de Yana Vagner est tonique et dynamique, elle nous donne à voir son aventure avec une réelle efficacité, on craint à chaque page pour la survie de ses personnages. Ces derniers n’ont pas le choix que de s’entendre et de faire l’impasse sur leurs rivalités, leurs histoires réciproques, leurs désaccords cela rend le livre profondément humain.

A l’image de Walking Dead ou de La guerre des mondes, ce livre interroge l’humain qui est en chacun de nous, que ferions-nous ? qu’aurions-nous fait à la place d’Anna ? Quel regard poserions-nous sur l’Autre alors que la nourriture et l’essence se fait de plus en plus rare dans une société sans repère ?

Aussi, le cadre de cette histoire participe astucieusement aux difficultés que rencontrent les protagonistes ; le froid glacial, les paysages immaculés et hostiles, les journées courtes, les nuits plus longues, sont autant d’éléments qui concourent à rendre l’histoire franchement prenante.

Vongozero de Yana Vagner, magistral !

 

Partager sur :
Share on Facebook2Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *