Une bouteille dans la mer de Gaza, Valérie Zenatti

9782211072755

Une bien belle découverte que ce livre ! Valérie Zenatti nous propose une histoire d’amitié improbable entre un palestinien et une israélienne. Ces jeunes gens vont se découvrir et s’apprécier par mails interposés loin des clivages politiques ou religieux.

Il s’agit d’une histoire touchante et poignante qui nous incite à mieux voir et à mieux comprendre les conflits dont souffre cette région du monde. J’ai beaucoup apprécié faire la connaissance de ces deux êtres libres de penser et de s’écrire une amitié interdite. Ils nous permettent alors de relativiser notre quotidien et notre vie et nous forcent sans le vouloir à constater la chance inouïe que l’on a de vivre en paix.

Ce livre est un ouvrage d’espoir et d’amour entre deux peuples qui, si proches, s’obstinent à s’entretuer. Un ouvrage d’espoir universel car partout les différences peuvent – au lieu de créer de la richesse – provoquer la mort et la destruction. C’est pour cette raison qu’il convient de faire lire et partager ces histoires.

Par ailleurs, j’ai apprécié le décalage provoqué par la bouteille lâchée au début de l’ouvrage et les mails qui s’en suive. On a ici comme un conflit de génération dans l’acte de communiquer des deux jeunes gens. Lâcher une bouteille à la mer est en fait – dans l’imaginaire collectif – l’acte ultime d’un espoir déchu, on espère, on fantasme que quelqu’un puisse la trouver et répondre au message qu’elle renferme, elle fait opposition aux mails qui sont les symboles ultimes de l’évolution technologique que nous connaissons. L’acte de Tal apparait donc comme un espoir inespéré de mieux se lier avec le peuple voisin du sien.

Un livre à découvrir, absolument.

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *