Tristan et Iseult

tristan et iseult

 

 

Voici une histoire qui date du XII è s et qui reste tellement actuelle.

Tristan et Iseult s’aiment, cela semble artificiel dans un premier temps et ça l’est ; mais l’amour, le véritable, sera plus fort et ne pourra plus les séparer.

Les topoïs du roman médiéval sont bien présents, le chevalier solitaire chevauchant dans la forêt, la présence d’un merveilleux symbolique : des nains, des géants, des philtres d’amour concoctés à l’abri des regards et confiés à des personnes de confiance, ou pas, les rivières et autre fontaines qui offrent des cadres dans lesquels se déroulent les plus belles intrigues, les bois et les arbres qui sont autant de lieux de rendez-vous secrets …

J’ai beaucoup aimé ces personnages tiraillés entre l’honneur et les sentiments, à la vie tourmentée et solitaire. Même si on peut regretter parfois qu’ils puissent avoir des comportements qui frôlent la niaiserie – pour les besoins de l’intrigue – ils n’en restent pas moins attachants et surtout crédibles.

Aussi, j’ai apprécié le traitement de la thématique du double que je vous laisse découvrir au fil de la lecture et qui confirmera que l’amour de Tristan n’est qu’un et unique. Ce prénom présage de bien des tourments !

Un petit roman de 200 pages environ qui se lit rapidement et avec beaucoup de plaisir, n’hésitez pas à découvrir ces classiques de la littérature française, malgré les siècles ils se démodent pas notamment grâce à une traduction contemporaine et on ne peut plus accessible !

 classiquebadge

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *