Parce que je t’aime, Guillaume Musso

CEyXmv

Le titre me faisait déjà pressentir une histoire terre à terre, mêlant romance impossible et relations difficiles de personnages en perdition.

Je n’étais pas loin. Un homme alcoolique qui tente de refaire surface retrouve sa fille perdue il y a plusieurs années. L’action se passe outre-atlantique, aux Etats-Unis. Sans doute parce que le nouveau continent fait davantage rêver que n’importe quel autre … Alors pourquoi ce livre ne m’a-t-il pas transportée ?

Tout d’abord, je pense que c’est une question de style, il y a dans ce roman des personnages qui peuvent être intéressants mais sur lesquels l’auteur ne s’attarde pas assez, ça parle beaucoup, il y a maints dialogues mais le tout reste assez superficiel. Le vocabulaire va à l’essentiel, sans arabesque ni autres tournures de phrases audacieuses, et il en faut un peu plus pour me toucher ou pour m’emporter …

Puis, Musso nous sert une intrigue efficace et bien menée mais qui manque peut-être de crédibilité … La personne que l’on croise au début du roman, se révèle être comme par hasard la clef que l’énigme que nous tentons d’élucider au cours de notre lecture.

Enfin, il termine avec un retournement inattendu dans les vingt dernières pages qui fait tout basculer. Non pas que cela me déplaise, J.K.Rowling maîtrisait cela à merveille – dans un monde qui me faisait davantage rêver certes … Et j’aime être surprise ! – mais là, la chute est de taille et peu crédible finalement, cela résonne comme le souhait de créer un retournement de situation « parce qu’il faut absolument en faire un » sans qu’il soit réellement réfléchit, finalement ça sonne faux …

En fait, j’ai l’impression d’être devant le téléfilm de l’après midi sur M6 – doublé à la va-vite, aux bruitages synthétiques et aux dialogues fades – … celui que l’on regarde d’un oeil quand on est cloué au lit avec une forte fièvre.

Finalement, là où Guillaume Musso excelle, c’est dans le fait de proposer des histoires efficaces, performantes, bien menées, qui se lisent vite – à défaut d’être denses – et qui font lire les gens en plus d’exercer l’imagination.  Rien que pour ça, il mérite amplement la considération de ses lecteurs.

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *