Oedipe roi, Sophocle

 

 oedipe roi

 

C’est la première fois que je lisais ce mythe très célèbre, que tout le monde connait car repris par la psychanalyse.

Oedipe est roi de Thèbes, un jour Créon revient avec un message des dieux qui demande à Oedipe de trouver l’assassin de Laïos. Le roi va alors devoir faire face à un destin hors du commun.

Oedipe fait preuve d’autorité voire d’orgueil : « Reproche moi donc ce qui fait ma grandeur » il est fort et imposant. Il va cependant devenir on ne peut plus faible avec ce qu’il s’apprête à apprendre. Créon, qui va prendre les traits d’un traitre dans un premier temps, fait preuve d’un réelle sagesse. En cela il diffère un peu du Créon que l’on découvre dans Antigone où le pouvoir lui pèse inexorablement. Le pouvoir ne va pas à Créon : « Je ne suis pas né avec le désir d’être roi mais de vivre comme un roi ». Dans Oedipe roi, Créon semble plus sage et apaisé, ses répliques sont de vraies réflexions philosophiques : « Ce qu’on cherche on le trouve ; c’est ce qu’on néglige qu’on laisse échapper ».

On constate alors à quel point la tragédie, au-delà de mettre en scène des personnages fort importants aux destins tragiques, amène le spectateur et donc le lecteur d’aujourd’hui à s’interroger sur ses agissements.

Nous retrouvons les caractéristiques habituelles de la tragédie grecques : parodos, exodos, stasimons, la présence du choeur qui conseille et instruit et le messager qui annonce les mauvaises nouvelles. Tout cela nous plonge dans l’ambiance et dans le contexte de ce que pouvaient être le théâtre antique.

Une lecture enrichissante, passionnante qui éclaire l’un des plus grands mythes littéraires.

classiquebadge

CategorieShakespeare

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

2 commentaires


    1. Oui ! N’hésite pas ! Cela complétera bien ta première lecture !
      Merci pour ton commentaire !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *