Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Harper Lee

51XcXv-ipXL._SX307_BO1,204,203,200_

Que j’ai eu du mal à entrer dans ce livre ! Les cents Premières pages m’ont semblé insignifiantes. Je me suis cependant félicitée d’avoir l’esprit assez disponible pour ne pas renoncer si bien que je suis parvenue au bout de cet ouvrage non sans lassitude sur certains passages …

J’ai eu l’impression de relire Tom Sawyer à bien des égards et cela m’a un peu ennuyée … J’ai finalement trouvé un intérêt à la lecture … Mais il m’a fallu être patiente.

Puis la fin du livre m’a clairement davantage intéressée, les enjeux sont plus importants et donc l’intérêt s’accentue. Ce roman est un récit d’enfance sur fond de ségrégation noire américaine. Ce sont d’ailleurs les passages que j’ai le plus aimés : le regard aiguisé sur les pages sombres de l’Histoire, les procès que l’on souhaite équitables et qui en fait ne le sont pas et le risque de voir le peuple se faire justice lui même … Les jeunes personnages vont prendre position, apprendre, grandir dans cette société aux inégalités certaines au risque de se brûler les ailes …

J’ai trouvé vraiment beaucoup de longueurs à cet ouvrage qui cache pourtant de réelles surprises ; à découvrir donc, à votre rythme !

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *