Monelle et les footballeurs, Geneviève Brisac

monelle-et-les-footballeurs_couv

Monelle doit choisir les activités qu’elle souhaite faire lors de son année de 6è. Elle décide de faire du football, du football et du football contre l’avis et les remarques d’à peu près tout le monde.

Elle va donc se confronter aux vestiaires masculins, à l’entraîneur qui ne s’adresse à son groupe que par de viriles : « messieurs », à ses coéquipiers qui la mettront gardien de but parce qu’on ne l’imagine pas une seule seconde la mettre ailleurs, à l’incompréhension et à l’agacement de son père mais aussi à l’enthousiasme de son petit frère.

Monelle s’accroche à son rêve et prouve alors à tout le monde que la volonté peut faire déplacer des montagnes. C’est beau ! On s’attache à cette jeune fille de caractère comme un exemple.

Un petit livre qui se lit à une toute vitesse et qui mériterait donc d’être davantage étoffé. Le parcours de Monelle est rapidement achevé par la petitesse de l’ouvrage, c’est dommage car la problématique soulevée est franchement intéressante ; surtout pour un ouvrage de jeunesse !

Encore un outil de travail intéressant sur les préjugés et le rapport garçons-filles, rien que la couverture – pourtant fort simple – mériterait que l’on s’y attarde …

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *