Mojado, Dominique Falkner

Dominique Falkner nous propose un récit profondément humain servi à l’aide d’un style véritablement poétique. Ce dernier, doux, contraste avec la dureté de l’histoire, la violence de ce que vivent les personnages. Il s’agit d’un roman profondément humain dans lequel le voyage, la fuite vers une vie meilleure incite au retour sur soi, à l’introspection à des « retours en arrière », des « arrêts sur images ».

Nous suivons avec intérêt et émotions ces êtres singuliers et courageux qui vont se soutenir, apprendre les uns des autres, en découvrir davantage sur eux mêmes. A travers un homme, une femme et son enfant, l’auteur dresse le portrait de tous ces humains qui, chaque jour, à travers la planète partent de chez eux pour ne jamais revenir.

« Le ruban d’eaux troubles coule jusqu’au golf du Mexique mille kilomètres à l’est et sépare ceux qui possèdent trop, de ceux qui n’ont rien et sont prêts à beaucoup pour avoir un peu. »

Dominique Falkner nous offre un récit singulier et engagé à la fois fort et poignant. Merci aux éditions EnVolume pour cette jolie lecture tout en contraste, d’une douce brutalité.

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *