L’empyrée, Anne Grospiron

lempyree

 

Ce livre est particulier car le narrateur est une jeune fille malade qui nous raconte la douleur de la maladie, sa mort qu’elle vit comme une délivrance puis son « au-delà » qui représente la majeure  partie du livre.

Cette jeune fille va regarder vivre les gens qu’elle aime alors qu’elle est désormais la seule à pouvoir voir, son père, sa mère, son frère et puis Marc … Cela permet d’alterner subtilement les points de vue. Les personnages nous parviennent avec beaucoup de réalisme.

Ce livre interroge sur quelque chose qui nous échappe, que deviennent nos défunts ? Nous regardent-ils vraiment comme le fait la narratrice dans ce roman ? N’ont-ils tout simplement pas autre chose à faire que nous regarder vivre ?

La seconde réflexion que soulève ce roman et non des moindres est l’accompagnement de fin de vie. L’auteur semble prendre position dans ce domaine et nous incite à notre tour à réfléchir. Qu’arrive-t-il si la décision est prise par une seule personne ? Que penser quand cet acte irrévocable est réalisé par amour ? Est-il vraiment pertinent, décent de juger ?

Un livre tout en poésie qui parle clairement de la mort sans que jamais cela ne soit triste. Le style est très agréable et simple tout en étant de qualité. Une lecture que je vous recommande.

 

 

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

2 commentaires


    1. Je te remercie beaucoup Eimelle, je te souhaite également une excellente fin d’année !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *