Le musée du silence, Yôko Ogawa

56288863

Sans doute l’ouvrage le plus glauque qu’il m’a été possible de découvrir dans l’œuvre de Yôko Ogawa.

Le musée du silence nous fait découvrir des personnages singuliers, attachants comme l’auteur sait le faire mais aussi franchement répugnants et c’est assez remarquable, on mime des mines de dégout face à notre livre. J’ai beaucoup aimé cette histoire qui met en scène un homme simplement chargé de créer un musée. Il va cependant être le témoin d’événements inattendus. Ce roman mêle donc habilement une histoire originale et une enquête policière sordide que l’on suit malgré tout avec intérêt.

Je suis assez enthousiaste du travail de cet auteur. Elle nous propose des écrits à la fois simples et originaux. Le rythme est lent, l’action est presque inexistante mais on s’intéresse malgré tout à l’intrigue sans pouvoir vraiment s’en défaire, il doit y avoir du talent dans ces pages …

Aussi, j’ai apprécié le rapport aux objets que l’écrivain nous impose, tout le début du roman est en fait un inventaire d’objets qui ont un rapport parfois inattendu avec leur propriétaire, c’est vraiment surprenant.

Encore une belle découverte ! Décidément, je commence vraiment à apprécier cet auteur !

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *