Le métro, c’est l’enfer ! Gudule

url

Gudule nous propose un roman jeunesse au rythme soutenu qui ravira sans doute nombreux de jeunes lecteurs.

Julien prend le métro tous les jours pour se rendre au collège. Un jour, il y voit des voyageurs très étranges qu’il n’avait jamais vu auparavant. En découle alors une histoire dans laquelle le jeune collégien tente de découvrir et surtout de comprendre qui sont ces gens.

Gudule mêle habilement une histoire banale en y amenant astucieusement un aspect fantastique original et singulier. Le texte est très bien écrit et ne contient pas de maladresses. Les situations s’enchainent galamment, si bien que nous suivons le protagoniste avec beaucoup de plaisir. Aussi, l’auteur n’hésite pas à nous gratifier de quelques réflexions bien senties qui sauront nous ouvrir l’esprit :

« J’ai piqué du nez : ma réflexion était aussi stupide que celles des racistes qui caricaturent les autres cultures. Être persuadé que, par exemple, tous les Africains ont le rythme dans la peau, ou que tous les Asiatiques adorent le poisson cru, ou que tous les arabes sont fanatiques, ou que tous les Belges mangent des frites, c’est nier leur droit à la liberté. »

« Le violoniste, qui faisait la manche en journée, se produisait le soir sur la scène de l’opéra, et les voyageurs qui lui avaient refusé cinq francs dans le métro payaient une fortune pour aller l’applaudir. »

Cela fait deux fois que je me confronte avec beaucoup de contentement aux petits romans de Gudule qui peuvent sans aucun doute ravir nos jeunes lecteurs ! Auteur à découvrir !

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *