Le crépuscule du loup, Yveline Gimbert

9782812902116

Je ne répéterai jamais assez que prendre un livre au hasard peut parfois se révéler être une très belle découverte.

J’ai pris ce livre au rayon « lecture plage » d’un supermarché – ce qui est de saison et qui ne m’arrive donc jamais – coincé dans mon chariot entre un sac de pommes de terre et des yaourts nature, je me suis dit après tout … pourquoi pas ! D’ailleurs j’en ai pris plusieurs, parce qu’en plus, ce n’était pas cher ^^

J’ai beaucoup apprécié faire la connaissance de Nathalie qui est écrivain et qui est à la recherche d’une maison calme à la campagne afin d’écrire son nouveau roman. Seulement voilà, la réalité va dépasser la fiction, notre protagoniste sera amenée à faire face à une histoire bien glauque à l’image de celles qu’elle écrit.

L’auteur propose un roman bien rythmé, très aisé à lire, avec peu de personnages cependant ces derniers sont suffisamment convaincants pour être attachants, le livre est un très bon divertissement.

L’histoire prend rapidement la tournure d’un polar haletant, alternant entre l’harmonie la plus merveilleuse – trop belle pour être vraie – et  le profondément glauque … Ce qui rend le livre dérangeant et les personnages troublants. Il y a de l’audace sous la plume d’Yveline Gimbert … Mais qui est donc ce psychopathe complètement malade qui commet l’irréparable ?? Mmmmh !? (Défenseurs de la cause animale s’abstenir !)

Je pourrais malheureusement souligner cependant un tout petit peu trop d’évidences parfois, des conversations un peu rapides qui donnent à la protagoniste exactement ce qu’elle veut sans l’avoir vraiment cherché, le « trop beau pour être vrai » le « comme par hasard » agacent parfois … mais cela se fond finalement bien dans l’histoire et dérange peu finalement.

Une lecture transat-bord-de-piscine efficace et sympathique !

Partager sur :
Share on Facebook1Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *