La soupe aux choux, René Fallet

lasoupeauxchoux

J’ai vu plusieurs fois le film sans avoir lu le livre. Voilà qui est fait.

Autant dire que l’adaptation cinématographique est on ne peut plus fidèle. L’intrigue est la même, le texte pratiquement aussi … Les dialogues sont clairement inspirés de l’ouvrage de René Fallet. Le texte reste cependant franchement savoureux. Chérasse et Ratinier nous décroche parfois de francs sourires tellement leur bonhomie nous amuse.

René Fallet nous propose un style poétique, jamais vulgaire. et nous décrit ses deux compères avec beaucoup d’humour. La célèbre scène des pets vaut le détour :

« Remué par tant de poésie céleste, le Bombé leva délicatement une fesse, émit un pet plus foudroyant qu’un uppercut, qui monta jusqu’au contre-ut avant de s’achever par une phrase de morse en suave dégradé. »

« Le Glaude mijotait sa revanche, puissant et concentré, ne pensant plus même à tirer sur sa cigarette. L’air retrouvait peu à peu sa pureté virgilienne quand, des entrailles, sinon de la terre, du moins celles de l’ancien sabotier jaillit un hululement qui n’avait rien d’humain. C’était si déchirant, si poignant aussi que le Bombé en sursauta sur le banc. Ratinier triompha, hilare après le couac subtil de la dernière note. »

Le livre permet cependant de découvrir un peu mieux l’environnement des deux comparses et notamment leurs voisins, Amélie Poulangeard est formidable dans le livre comme à l’écran. La Denrée quant à lui est tout aussi sympathique, sa relation avec Le Glaude est amusante, les scènes décrites sont sensiblement les mêmes qu’à l’écran, tout aussi distrayantes.

cherasseetratinier

ladenree

Ce qui est foncièrement original dans cette histoire c’est qu’elle traite d’un genre qui n’apparaît pour ainsi dire jamais dans le cinéma français : la science fiction. Un martien s’invite dans l’Allier, un fin fond du tréfonds de la campagne française, en 1981, on aurait pu en souligner l’audace. Dire que les américains faisaient Star Wars à la même époque même s’il ne s’agit absolument du même registre, on est bien d’accord …

Toujours est-il qu’il s’agit là d’un divertissement sympathique et familial à redécouvrir au fil des pages.

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

4 commentaires


  1. Punaise, j’ignorais totalement que ce film était tiré d’un livre… Double cocorico pour la SF 😉

    Répondre

    1. Eh oui !! Ceci dit le film est très très fidèle et quand on connait les répliques par coeur, on connait la majorité du livre ; mais c’est toujours sympa de se dire qu’on l’a lu !

      Répondre

  2. LA VACHE.

    Alors là, tu m’apprends un truc: j’ignorais l’existence de ce livre! J’ai vu le film petite, en famille, mais je ne savais PAS DU TOUT qu’il était basé sur un livre! Alors là… Sous le choc! xD

    Répondre

    1. Alors, je suis ravie de te l’apprendre !
      Bonne lecture ! 😀

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *