La classe de neige, Emmanuel Carrère

105692832

 

Comme ce livre est glauque ! Intéressant mais glauque …

On suit Nicolas qui part en classe de neige avec ses camarades, cette dernière ne va cependant pas se passer comme prévu.

Nicolas est un adolescent ordinaire avec ses doutes, ses craintes, le poids du regard des autres qui influence ses pensées, ses actions (quelle période difficile quand on y repense …) et son entourage ne semble pas exactement celui qu’il prétend être.

Ce livre est déstabilisant car il met en scène des personnages malmenés, dépressifs, tristes, chargés de doutes, à l’imagination parfois sinistre, bardés de non-dits, souvent seuls, malades, le tout dans un univers froid, celui de la montagne. De plus, le point de vue interne accentue cette impression d’accointance avec Nicolas, cette impression de tête à tête blafard …

La deuxième partie de l’ouvrage est menée comme une enquête policière et le crime sordide qui y est perpétré hisse au paroxysme l’impression de malaise que l’on ressent tout au long de l’ouvrage. De plus, l’auteur joue de cela, il ne dit pas tout, fait des sous-entendus, quant à la fin … à nous de l’imaginer …

La classe de neige, un ouvrage au titre doux, souriant, mignon comme une colonie de vacances mais qui cache bien son jeu !

Partager sur :
Share on Facebook4Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *