Hunger Games, L’embrasement, Suzanne Collins

1540-1 (1)

Le livre idéal pour des vacances, un texte simple, hyper accrocheur, un vocabulaire accessible sans être rudimentaire, un moment de détente assuré et efficace.

J’ai apprécié cette lecture sans doute autant que le premier tome. On suit toujours Katniss à laquelle on s’attache vraiment en fin de compte, elle a un caractère intéressant, déterminée mais respectueuse, elle doute parfois, elle se trompe, elle change d’avis, tout cela la rend finalement très humaine et c’est appréciable. Elle est aussi plus sombre, moins joviale, plus « elle-même », c’est bien.

Aussi, l’aspect distopique – qui pour moi est important – est davantage abordé dans ce tome, on quitte un peu les jeux pour entrer davantage dans le monde des districts, j’aime assez cet univers hostile dans lequel la survie est le maître mot, il gagnerait cependant a être davantage étoffé, n’oublions pas qu’il s’agit là d’un ouvrage destiné à un public d’adolescents et en cela, Hunger Games est tout à fait valable.

Cet ouvrage et le texte en particulier mériterait d’être étudié par les auteurs en herbe qui rêve un jour d’écrire avec efficacité et habileté afin de séduire un public de lecteurs … L’adresse et l’aptitude de Collins à nous offrir un texte énergique et percutant est assez remarquable. Ne vous attendez pas cependant à y trouver la virtuosité d’un Verne ou d’un Damasio, il s’agit avant tout de se détendre et de plaire tout simplement …

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

2 commentaires


    1. On me l’a prêté aujourd’hui, j’ai l’intention de le lire rapidement pour éviter de me faire spoiler …
      Je ne manquerais pas de donner mon avis ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *