Comment (bien) rater ses vacances, Anne Percin

comment--bien--rater-ses-vacances-1469172

Maxime a 17 ans et ne veut pas partir en randonnée avec ses parents. Il décide donc de se rendre chez sa grand-mère avec laquelle il a une belle complicité, c’est le meilleur moyen selon lui d’éviter la pression parentale et de réussir ses vacances … Mais voilà, rien ne va se passer comme prévu.

Anne Percin nous propose un roman franchement drôle mais aussi très émouvant, écrit à la première personne avec beaucoup de dynamisme et de fraîcheur. Les nombreuses références évoquées par Maxime le rendent mature, attachant, crédible. Le langage familier participe efficacement à la vivacité qui se dégage de l’écriture. Le livre se lit avec beaucoup de facilité et de plaisir.

L’auteur traite de l’adolescence et de ses tourments avec beaucoup de talent, elle évoque la solitude, les remises en question que la vie imposent parfois à cet âge et ensuite. Maxime est forcé de faire face à des responsabilités, ça le fait grandir et on aime le voir faire.

« Essayez, vous verrez : tous ceux qui vous gonflent, imaginez-les mourant. Ça calme. »

Certaines références à des programmes télé ou à des sites internet peuvent malheureusement faire rapidement vieillir le texte, c’est dommage … Les thèmes évoqués plus haut restes cependant universels et intemporels.

 – Pioche dans ma PAL juin 2016 –

Partager sur :
Share on Facebook2Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *