Battle Royale, Koushun Takami

url

Au regard du succès d’Hunger Games j’ai, comme beaucoup, voulu me pencher sur l’ouvrage Premier qui a inspiré cette histoire particulière ; et quelle histoire !

Dans une société liberticide et contrainte (très chère distopie !) une classe de troisième se retrouve bien malgré elle plongée dans un jeu macabre qui consiste à s’entre-tuer. Certains se prennent au jeu sans plus attendre alors que d’autres tentent de résister à leurs risques et périls.

Koushun Takami propose donc un ouvrage difficile sur le plan moral, parfois – très – sanglant et profondément inhumain et c’est sans doute pour cela qu’il est très intéressant. Il repousse les limites de tout ce qui fait que l’on puisse vivre ensemble en paix, il met à mal tout le bon de l’être humain pour en faire ressortir ce qu’il a de plus bestial ; ça remue, ça choque, ça effraie. On prend goût – eh oui ! C’est terrible … ! – à suivre ces jeunes gens dans leur calvaire, et à compter avec l’auteur le nombre de survivants à défaut de compter les pages. En effet, ces dernières se tournent toutes seules.

Certains personnages sont réellement attachants de part leur maturité et leur expérience, tous sont fort bien approfondis. Takami prend le temps de développer son histoire et d’en détailler soigneusement chaque évènement et protagoniste jusqu’à la fin tout en proposant un rythme plutôt soutenu et un réel suspens, et c’est bon !

Un ouvrage qui secoue, qui ébranle, qui est donc pour moi un incontournable du genre !

Partager sur :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter

2 commentaires


  1. Un roman très marquant par sa violence et par la société qu’il décrit… Je l’ai dévoré, un classique dans son genre !

    Répondre

    1. Oui, effectivement ! J’ai d’ailleurs dû faire une pause de quelques jours au milieu de ma lecture (petite nature que je suis …) tellement il me bouleversait …
      Un roman magistral pour moi !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *